Antoine de Saint-Exupéry : biographie en ligne

Antoine de Saint-Exupéry

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) est l’un des pionniers de l’aviation civile. Talentueux sur les œuvres littéraires, il a raconté ses aventures dans de nombreux ouvrages comme Vol de nuit, Courrier Sud ou Terres des hommes, dans lesquels il exprime librement la solidarité entre les hommes, son idéal de grandeur et son humanisme. Doté d’un argument poétique facile à comprendre, il est l’auteur du célèbre Le Petit Prince, publié en France vers les années 1940. Sa mort au cours d’une mission aérienne en 1944 reste jusqu’à aujourd’hui un mystère aussi bien pour les enquêteurs que les passionnés par ses œuvres.

Antoine, un pilote et un aristocrate pensif

Né le 29 juin 1900 à Lyon, Antoine de Saint-Exupéry est issu des familles aristocratiques. Il a reçu une éducation classique, mais hautement soignée par ses ascendants. Sa mère, veuve prématurément dès 1904, élève ses cinq enfants avec un enthousiasme et une dévotion remarquable. Au sein de la fratrie, Antoine est reconnu comme un enfant sensible et curieux. Il se démarque par son intelligence. En 1912, dans l’Ain, il a fait la découverte de l’aviation française, qui va tout de suite devenir sa grande passion. En ayant une forte amitié avec les techniciens, les mécaniciens et les ingénieurs de l’aérodrome d’Ambérieu-en-Bugey, Antoine effectue son premier baptême de l’air dès l’âge de 12 ans, ce qui est exceptionnel à cette époque. 

L’expérience de vol lui inspire la première série de poèmes consacrés spécialement à son immersion totale dans le vol. Élève souvent médiocre et relativement indiscipliné, Antoine n’en rayonne pas moins par sa capacité dans la littérature, qui lui permet notamment d’obtenir le baccalauréat en 1917. Durant son service militaire, il a décidé de travailler en tant que mécanicien d’aviation. Dans ce sens, il prend une initiative de suivre des cours de pilotage tout en rêvant fortement de devenir un grand pilote français.

Cependant, pour les passionnés de l’aviation, Antoine de Saint-Exupéry laisse le souvenir d’un pilote à la fois distrait et rêveur. De plus, il est célèbre pour ses dessins farfelus et ses poèmes que pour ses prouesses dans l’univers de l’aéronautique français. En 1925, il est engagé par la compagnie Latécoère afin d’effectuer des vols de transports de courriers. À cette époque, la légendaire aéropostale est sur le point de décoller dans l’hexagone.

L’aéropostale : une source d’inspiration pour les œuvres littéraires

Ses débuts dans l’univers de l’aviation commercial en France sont l’occasion propice pour Saint-Exupéry de publier son premier œuvre littéraire intitulé l’Aviateur. Ces exploits dans l’aéropostale lui permettent également de se lier avec Jean Mermoz. En devenant un chef d’escale à Cap Juby au Maroc, Antoine expérimente ses premières expéditions étrangères qui finissent notamment par un atterrissage forcé.

Au cours de ce crash, il ne doit sa survie dans le désert aride qu’au secours de religieux trappistes. Une expérience qu’il raconte dans son célèbre ouvrage Courrier Sud. En 1927, la compagnie générale Aéropostale ouvre aux pionniers de l’aviation des horizons inhabituels. Il s’agit cette fois-ci de traverser l’océan Atlantique pour la distribution des courriers jusqu’en Amérique du Sud. Il s’agit ici d’un enjeu stratégique pour le déploiement de l’aviation commerciale et un redoutable défi humain et technique.

Antoine s’enflamme pour ce projet et rejoint Mermoz en Amérique du Sud, pour le développement des lignes vers ce bout du monde. Ses expériences en Argentine lui permettent de lancer son roman Vol de Nuit en 1931, qui a connu un succès d’ampleur dès sa première édition. Aventure humaine et commerciale sans précédent, la compagnie aéropostale rencontre un problème financier et sombre entre 1931 et 1933 afin de renaître sous les ailes de la compagnie Air France.

Antoine, peu motivé face à ce changement, se lance dans le monde du reporteur. Ce métier lui permet d’allier ses deux passions l’écriture et le vol. Il est notamment envoyé en Espagne pour réaliser des reportages sur la guerre civile. Cette expérience lui inspire le roman Terres des Hommes. Ce dernier a obtenu le grand prix du roman de l’Académie française en 1939.

Le Petit Prince : le célèbre roman reconnu dans le monde

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate, Antoine de Saint-Exupéry est mobilisé comme aviateur dans un groupe de reconnaissance connu sous le nom de 2/33. Bien que dévisagé par le commandement de l’armée de l’air comme incapable de réussir les missions de combat, l’écrivain a quand même accompli sa tâche avec bravoure. Ainsi, ses missions de reconnaissance dans le ciel de l’Allemagne et d’Arras lui coûtent la Croix de Guerre. De plus, c’est durant ce début de la guerre qu’Antoine écrit les premières lignes de ce qui va devenir son maître d’œuvre, le roman Le Petit Prince. Cet ouvrage, édité en 1943, continue de nos jours de ravir les passionnés de la littérature.

La mort d’Antoine de Saint-Exupéry : un mystère jamais résolu

31 Juillet 1944, en Corse, aux commandes d’un bimoteur P-38 Lightning, le commandant Antoine décolle à 8 h 45 de l’aéroport de Poretta à proximité de Borgo. Le célèbre écrivain, aviateur et rêveur, qui n’est plus au meilleur de sa forme, est dans l’obligation d’effectuer une mission de reconnaissance photographique sur le ciel de la Savoie et du Dauphiné.

Le commandement de l’Allié est en pleine phase du débarquement en Provence et cette mission se révèle précieuse. Ce qui ne doit être qu’un vol classique va pourtant provoquer la mort de Saint-Exupéry. Quelque part sur la côte de Provence, son bimoteur P-38 Lightning s’abime en mer. Une des carrières les plus symboliques de la littérature française vient de prendre subitement fin.  D’ailleurs, l’origine du crash n’a jamais été résolue et le mystère demeure jusqu’à aujourd’hui.

L’artiste sculpteur Line Vautrin, la “poétesse du métal” !
L’incontournable de l’abstraction lyrique : Zao Wou-Ki !